2ème rencontre avec le "Casseur d'os" ! (2/4) - Le blog de Gars Yves

2ème rencontre avec le « Casseur d’os » ! (2/4)

2018-05-29T12:39:42+00:00vendredi 03 juin 2011|

(Lien vers la première partie : 1/4)

Pour obtenir le fond sonore, c’est ici :

19 mai 2011. Ce matin, les jambes sont un peu raides … M’en doutais un peu, compte tenu de la fatigue d’hier soir ! Première rando de l’année, condition physique de m….. ! :X Bon, aujourd’hui je fais donc le projet d’aller voir l’aire des gypaètes, dans les falaises des rochers des Sétives. Donc depuis le fond du vallon du Ponturin (souvent dit « de Rosuel », à cause du refuge du même nom), et plus précisément du hameau de la Gurraz

19 mai 2011. Ce matin, les jambes sont un peu raides … M’en doutais un peu, compte tenu de la fatigue d’hier soir ! Première rando de l’année, condition physique de m….. ! :X Bon, aujourd’hui je fais donc le projet d’aller voir l’aire des gypaètes, dans les falaises des rochers des Sétives. Donc depuis le fond du vallon du Ponturin (souvent dit « de Rosuel », à cause du refuge du même nom), et plus précisément du hameau de la Gurraz (carte géoportail). Un quart d’heure de marche quasiment à plat depuis le parking du refuge, ca va peut-être faire ! Cette fois, j’emmène le trépied. Me voilà donc installé vers les 11h00, sur un bloc de rocher sans doute prévu pour ça (presque plat, classe ***), juste à coté du hameau de la Gurraz. Vue imprenable sur l’aire. Bien sûr, on est un peu trop loin et trop en contrebas, mais bon, c’est comme ça (« … et c’est pas autrement« , comme dirait mon ami D. Gallet !)

Les photos d’aujourd’hui sont moins « spectaculaires » que celles d’hier. C’est un peu court, mon 300 mm avec multiplicateur x1,4, à une distance de 300 m au moins. Mon ami Denis aurait fait merveille, lui, en digiscopie … Mais bon, je trouve que j’ai quelques photos sympas quand même !

1 – Le gypaèton. Oui, je sais, ce n’est pas évident ! C’est la seule photo où il apparait ! Le reste du temps, trop « planqué » au fond. Pour info, l’incubation a eu lieu du 10 janvier au 9 mars. Le premier vol devrait être vers début juillet.

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) – Le gypaèton à l’aire

1 bis – La même ! Recadrée TRÈS serrée (au risque d’une qualité désastreuse), pour prouver ce que j’avance !

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) – Le gypaèton à l’aire

2 – Arrivée d’un adulte à l’aire.

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) – Arrivée d’un adulte à l’aire

3 –

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) – Adulte à l’aire

4 –

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) – Adulte à l’aire
5 – On repart ! (début de séquence d’envol)

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) – Départ d’un adulte de l’aire

6 –

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) – Départ d’un adulte de l’aire

7 – (fin de séquence d’envol)

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) – Départ d’un adulte de l’aire

8 – Je ne sais plus si c’est le même … ou l’autre adulte. En tout cas, il est en approche de l’aire. Plané en orbes assez au dessus, pour voir si tout est OK,

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus)

9 – … puis piqué (on note les ailes en faucilles, et la queue complètement repliée),

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus)

10 – … une petite ressource,

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Arrivée d'un adulte à l'aire

11 – … et on se pose, tranquille,

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Arrivée d'un adulte à l'aire

12 – … comme à la parade !

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Arrivée d'un adulte à l'aire

13 –

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Arrivée d'un adulte à l'aire

14 – Bravo, l’artiste !

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Adulte à l'aire

15 – Un peu plus tard, l’autre adulte, se préparant à l’envol après une courte visite.

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Adulte à l'aire

16 –

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus)

17 –

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus)

18 –

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus)

19 –

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus)

20 – Un photo de la falaise. Au centre de la photo, on aperçoit l’aire, reconnaissable aux traces blanchâtres de fientes. En dessous et au dessus sur la droite, d’autres reposoirs, également repérables aux traces de fientes.

L'aire des gypaètes

En fin d’après-midi, l’orage s’annonce, comme la veille. Il est prudent de rentrer. Mais pas sans une petite séquence marmottes, quand même ! (Petit clin d’œil à ma fille Marie !)

21 –

Marmotte des Alpes (Marmota marmota)

22 –

Marmotte des Alpes (Marmota marmota)

A suivre !

—oOo—

Un commentaire

  1. Marie Durivault 3 juin 2011 à 20 h 13 min - Répondre

    Merci pour le petit clin d’œil !!! Elles sont très belles !!! Pour le gypaèton, il faut reconnaître que c’est difficile de le voir, mais par contre, toutes les photos des gypaètes en vol sont juste magnifiques !!!

Laisser un commentaire