10 juillet 2011 : Un jeune casseur pris en flagrant délit de vol. Mais que fait la police ?

2018-05-22T08:59:36+00:00 lundi 02 juillet 2012|

♦ 1er juillet 2011 : Journée de travail pour votre serviteur, mais avec un trou d’activité assez important en milieu de journée. Dès que possible en fin de matinée, je me rue donc dans mon vallon préféré pour tenter d’y voir mes gypas et leur rejeton « Pépite » (*), sachant que celui-ci va bientôt s’envoler. Vu le peu de temps disponible, ce sera à la Gurraz que j’irai me poster (Carte Géoportail), pour observer l’aire depuis le fond de vallon. Deux heures et demie sur place (de 12h30 à 14h00), ça ne « rentabilise » pas trop le déplacement depuis Chambéry, mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour ces grands oiseaux !

* : nom attribué par les enfants de l’école de Peisey-Nancroix.

1- Un adulte avec une charogne dans les serres, en approche de l’aire.

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Adulte avec charogne

2 – Encore …

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Adulte avec charogne

3 et 4 – Petite pose sur un reposoir proche de l’aire.

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Adulte avec charogne

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus

5 et 6 – Pépite, le jeune ado, se dégourdissant un peu les ailes, en attendant le prochain ravitaillement.

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Jeune de l'année (Pépite)

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Jeune de l'année (Pépite)

Désolé pour la qualité très médiocre de ces photos, mais mon téléobjectif est trop court pour la distance, et la lumière très difficile (contraste très important, aire très sombre, le jeune lui-même étant doté d’un plumage sombre …).

—oOo—

♦ 10 juillet 2011, la nouvelle tombe de l’agence de presse « Peseypaète-info » : Un jeune casseur (d’os, pour être précis) est pris en flagrant délit de vol dans le secteur des rochers des Sétives. Les gardes du Parc, pourtant nombreux, n’ont pu qu’assister impuissants au forfait du jeune Pépite.

Quand à l’auteur de cet article minable, et bien il était en vacances sur la côte atlantique et n’a donc ps pu assister à l’évènement. Donc pas de photos … C’est comme ça !

7- Heureusement …

(Ce faire-part m’a été adressé par le Parc National de la Vanoise – District de Peisey le 12/07/2011, avec invitation à le diffuser. Ce que je fais ici un peu tardivement. La photographie est de Olivier Dumaine)

—oOo—

♦ 2 août 2011 : Encore une journée avec peu de liberté, mais il faut quand même que j’y aille pour tenter de voir ce jeune « Pépite » en vol. Ce sera donc encore à la Gurraz.

8 et 9 – Yessss, Pépite en vol !!! Bon, on ne peut pas dire qu’il soit trop photogénique. Ah, l’allure ingrate des ados !

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Jeune de l'année (Pépite)

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Jeune de l'année (Pépite)

10- Tentative d’atterrissage à l’aire parentale … en approche.

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Jeune de l'année (Pépite)

11- P….. de m…., trop haut ! (Les gypas ados ont un langage assez vert).

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Jeune de l'année (Pépite)

12 – Tant pis, on repart …

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Jeune de l'année (Pépite)

13- On dirait bien que ça va le faire …

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Jeune de l'année (Pépite)

13- Hourra ! On ne ferait pas ça tous les jours.

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Jeune de l'année (Pépite)

14- Papa (ou Maman) en approche … Qu’est-ce qu’ils volent bien, eux !

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus)

15- Comme le gamin va bien, on ne s’attarde pas à l’aire. Sinon, il va faire son « Tanguy ».

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus)

—oOo—

♦ 21 août 2011 : Dernière montée aux Loyes de la saison. Je ne verrai aucun gypa. Ni les adultes, ni Pépite. Attention, cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas passés dans le secteur ; Simplement, je ne les ai pas vus. Un peu frustrant tout de même. Mais bon, c’est justement cela qui fait le charme de la photo animalière : Plus le sujet est rare, difficile à approcher, plus les aléas sont nombreux, plus il y a de frustration potentielle, et plus les (si brefs) instants de rencontre sont vécus intensément. ll faut avoir vécu ce moment de montée d’adrénaline, pendant le « cadeau » (selon l’expression de mon ami Vincent Decorde), ou le « vertige d’une rencontre » (selon Jean-Michel Bertrand). En tout cas, moi, je ne pourrais plus m’en passer !

Et puis, si l’on ne voit pas de gypas, ce n’est pas une raison pour être aveugle pour autant ! La nature est une merveille, il y a toujours quelque chose à observer : Un couple de faucons crécerelles niche non loin des gypaètes, sur les mêmes falaises. La cohabitation est sans problèmes (apparemment du moins). Eux aussi ont un petit à nourrir et sont donc fort occupés.

16- Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) en vol.

7D-IMG_006955-Monblog03

17- … et bien sûr, on ne terminera pas sans une de nos chères marmottes.

7D-IMG_006926-Monblog03

Voilà. Cet article marque la fin de ma saison « gypas » 2011. Le publier enfin, avec presque un an de retard, me libère psychologiquement (si, si !) pour publier mes photos 2012, parmi lesquelles vous retrouverez gypaètes, fleurs, et autres merveilles de la nature qu’il m’a été (ou qu’il me sera) permis d’approcher.

A très bientôt, donc, ami(e)s visiteurs(euses).

Et en attendant, on reste attentifs et vigilants au monde de brutes dans lequel on vit, et surtout … on ne lâche rien, n’est-ce-pas ?

… Et n’oubliez pas que vous pouvez mettre un p’tit commentaire à chacun des articles de ce blog (ainsi qu’un mot sur mon livre d’or, si le cœur vous en dit) !

—oOo—


2 Comments

  1. Isabelle et Daniel 4 juillet 2012 à 20 h 55 min - Répondre

    Bravo, c’est génial, les photos, les commentaires, on s’y croit, on y est … Libère toi « psychologiquement » plus souvent car à nous aussi ça nous fait bien !!! A bientôt pour la saison 2012 !

  2. Marie 11 juillet 2012 à 10 h 36 min - Répondre

    Superbe ! C’est comme si on était là-bas avec toi ! 🙂

Laisser un commentaire