25 mai 2014 : La honte !

2017-09-12T09:57:29+00:00 jeudi 29 mai 2014|

 

Soir du 25 mai 2014 : Les estimations des résultats des élections européennes en France tombent. 43 % d’abstention. En tête, le Front National avec 25 % des suffrages exprimés (soit 14 % des électeurs potentiels).

Donc statistiquement, si mes calculs sont exacts, à chaque fois que 7 personnes ont visité mon p’tit blog (faut quand même plusieurs jours pour ça !), il y en a un (ou une) qui a voté pour le Front National.

C’est donc d’abord à ce visiteur / cette visiteuse que s’adresse cet article.

Vois-tu cher lecteur/trice (on se tutoie, hein, sur la toile, bien qu’on n’ait pas gardé les cochons ensemble), je ressens un sentiment de honte ! Et je ne suis pas le seul. Réaction de ma fille M., et échanges consécutifs par SMS :

Elle : Résultat des élections européennes : J’ai envie de vomir.

Moi : Ben oui ma fille, mais c’est le résultat de 40 ans de foutage de gueule de la part de l’UMP (Note du webmestre : ou ses ancêtres) et peut-être même surtout du PS.

Re-Elle : Oui mais quand même !

Re-Moi : C’est un grave rejet des « élites » (Note du webmestre : c’était ironique !), une perte totale de confiance. Ça peut se comprendre.

Encore elle : Certes. Mais quand même, le FN ! Moi aussi je désespère des élites politiques, mais jamais je n’irai voter FN.

Encore moi : Moi non plus ma fille. Mais parce qu’on a un vrai ancrage à gauche. Mais pense à ceux qui n’ont pas un solide ancrage politique, imagine leur désarroi.

Enfin elle (les femmes ont toujours le dernier mot ! ) : Ben oui mais dans ce cas-là, il faut qu’ils s’informent, qu’ils se cultivent politiquement au lieu d’aller voter FN. Le désarroi ne peut pas tout excuser.

… Que dire de plus !

Bon, d’accord, ce n’était pas vraiment une surprise, ce résultat. Annoncé comme fort probable par pas mal de médias, même les plus mauvais ! Et puis, on avait déjà eu droit au succès du FN aux récentes les élections municipales … Alors le ton était donné !

A l’analyse sociologique des résultats, pas de surprises non plus : Le vote FN touche la population française de façon de plus en plus homogène. Mais avec quand même une importance nettement plus forte chez les jeunes, décroissant avec l’âge, et aussi une importance nettement plus grande dans la classe ouvrière et la classe moyenne la plus fragile.

Pour essayer de comprendre ce qui se passe, pourquoi cette réaction désespérante (et peut être aussi désespérée) des jeunes, du monde ouvrier, des obscurs, des sans-grade, de ceux qui sont toujours du mauvais côté de la barrière, ceux à qui on ne propose toujours que des dés pipés, je tente une modeste analyse (qui n’engage que moi) :

♦ Pour ce qui concerne l’Union Européenne, d’abord :

Oui, l’Europe aurait pu être une belle idée. Le fait de dépasser les clivages nationaux qui ont conduit par le passé à tant de malheurs et de souffrance, et de profiter de l’effondrement des régimes staliniens de l’Europe de l’Est pour tenter de construire ensemble, entre peuples européens, par le dialogue et les échanges, de nouvelles voies de progrès et de justice sociale, ça aurait pu être du lourd !

Seulement voilà. La construction européenne, elle ne s’est jamais faite sur ces bases ! Elle s’est faite sur des bases économiques, au seul service du capital et de la finance ! Et la démocratie européennes ? Quelle démocratie ? Le Parlement Européen, parce qu’élu au suffrage universel ? Et la Commission Européenne, elle est élue par qui ? Quid de ces lobbys qui harcèlent jusqu’à l’écœurement les députés européens pour faire prévaloir leurs intérêts ? Où est la transparence ? Dès lors, pas étonnant que les peuples s’en sentent exclus ou, à minima, pas concernés. Quelques exemples frappants ? Ces référendums pour approuver ou refuser le Traité de Maastricht, où l’on avait simplement oublié d’expliquer aux peuples que ces référendums n’avaient en fait qu’une seule réponse possible … gag ! Et le tour de passe-passe qui s’en est ensuivi et que l’on sait, pratique de républiques bananières, avec la complicité de quasi tous les partis politiques institutionnels !

Une autre, pour la route ? Le traité transatlantique (TAFTA) qui se négocie en ce moment même entre les Etats-Unis et l’Union Européenne dans le plus grand secret (alors qu’il est de nature à impacter de façon majeure la vie de chacun/chacune d’entre nous). Alors que ce serait a priori la moindre des choses que tout cela se fasse dans la plus grande transparence, que cela soit clairement expliqué aux citoyens/ennes, et que leur avis soit sollicité par référendum (et respecté !) … Démocratie, du grec ancien dēmokratía, « souveraineté du peuple » … Ah, vous avez le sentiment que ça n’est pas tout à fait ça ?

Je n’oserai insister, en développant sur le sort épouvantable du malheureux peuple grec, assujetti aux diktats scandaleux de l’UE et du FMI, comme si le peuple grec était responsable de la faillite de ses dirigeants !

Il est indispensable – nous vendait-on – de s’unir au niveau européen pour faire face à la concurrence mondialisée (Etats-Unis, Chine, Inde etc.). Dis comme ça, ça tient la route comme raisonnement. On pourrait être preneur ! Alors quels résultats ? Juste deux petits exemples : En 2006 Mittal (Inde) fait une OPA sur le groupe franco-hispano-luxembourgeois Arcelor, et depuis, ferme sa sidérurgie lorraine (Gandrange, « sous » Sarkozy, Florange, « sous » Hollande … , de sinistre mémoire). En ce moment même, Alstom fleuron français de l’industrie de production d’électricité et de matériel roulant ferroviaire (TGV entre autres) est en voie de dépeçage et de rachat par General Electric (Etats-Unis – Canada) ! On voit bien, là, comme on ne se fout pas de notre gueule !

Pas étonnant, dans ce contexte, que le petit peuple d’Europe soit de plus en plus « euroseptique », voire « europhobe » ! C’est vrai qu’Erasmus (le beau programme d’échange d’étudiants et d’enseignants entre les universités et les grandes écoles européennes), c’est pas trop souvent pour les gosses de prolos ! Pour ces derniers, ça serait plutôt les filières courtes (CAP, BEP, … et puis CDD, SMIC, … ou plus souvent chômage !). Pour ma part, de cette Union Européenne-là, oui, je suis europhobe, et je le revendique. D’une Europe des peuples et pour les peuples, là oui, je suis preneur !

♦ Pour ce qui concerne l’UMP et le PS (qui ont pris une sévère claque dans la figure), et quelques autres, maintenant :

Oui, ils n’ont que ce qu’ils méritent ! On ne peut pas impunément prendre le petit peuple pour une quiche pendant la nuit des temps sans que celui-ci se lasse et réagisse ! Que l’UMP ne fasse pas une politique sociale, c’est normal en quelque sorte ; c’est son fond de commerce (on connait ses antiennes : baisse des charges des entreprises, baisses des impôts, …). Mais le Sarko, l’homme qui voulait décomplexer l’argent, et aussi qui prétendait mettre la finance au pas et faire disparaitre les paradis fiscaux, qu’est-ce qu’il a fait comme « beaux trous dans la terre molle » (comme disait ma grand-mère) ? Et bien … il a décomplexé l’argent ! Maintenant, les grandes fortunes s’affichent avec une morgue encore renforcée, qui fait plaisir à voir !

Quant à Hollande, le fier à bras qui prétendait (pendant sa campagne électorale) mettre la Miss Merkel au pas et faire sortir l’Europe de sa logique d’austérité à tout prix pour une « indispensable » relance de la croissance. Ah, on allait voir ce qu’on allait voir ! Fallait simplement lui parler avec fermeté à l’Angela ! (Merkel, hein, pas Davis). Et bien on a vu. On a vu que il n’y avait rien à voir. Circulez ! La finance se porte toujours à merveille, en toute impunité ; le « verrou de Bercy » est toujours bien là pour la protéger. Les paradis fiscaux aussi, pour tricher. (voir à ce sujet en replay sur le web le documentaire « Quand les entreprises jouent à cache-cash », initialement programmée le 27/05/2014 sur France 5).

On ne peux pas non plus faire l’impasse sur les scandales financiers qui secouent à intervalles réguliers les 2 compères UMP et PS : Affaire Elf avec Roland Dumas, Affaire Bettencourt avec Eric Wurth (pour ne parler que de lui, puisque d’autres ont fait l’objet d’un non-lieu), affaire Jérôme Cahuzac, … et maintenant affaire Coppé-Sarkozy en cours ! Oui, je sais, j’en ai oublié pas mal ! On en serait à se demander si tout ça ne serait pas le résultat de paris d’ivrognes de ces pieds nickelés pris dans des saouleries de fin d’études à l’ENA !

Europe Ecologie – Les Verts. Ah, les Verts ! Grande affaire, la réflexion écologique ! Probablement le défi majeur proposé au genre humain à moyen terme. Celui pour lequel on n’aura pas le droit à l’erreur : Réchauffement climatique, épuisement des ressources naturelles, effondrement de la biodiversité, explosion démographique, … L’enjeu est colossal : La survie. Alors, avec toutes les imperfections (difficultés de cohérence, …) que l’on peut reprocher à ce mouvement politique, heureusement qu’il existe et qu’il est là pour impulser la prise en compte de ces problématiques par la population d’une part, et par les autres formations politiques (globalement si peu enclines à s’en préoccuper) d’autre part. Leur problème, aux Verts, c’est de sembler croire encore qu’ils peuvent trouver une efficacité en s’intégrant à un gouvernement de majorité PS. Leur dernière expérience, sous les deux gouvernements Ayrault, leur servira peut-être de leçon : Deux pauvres postes ministériels, et là-dedans même pas le Ministère de l’Ecologie !

Si les Verts veulent exister politiquement, il leur faut – à mon avis – devenir réellement autonomes, en se démarquer définitivement du PS, quitte à rester de ce fait hors gouvernement. Le prix à payer est sans doute quelques (difficiles) conséquences financières, mais le gain est la possibilité de cohérence idéologique et programmatique, seule susceptible de convaincre largement l’électorat.

Pour ce qui concerne le Front de Gauche, alliance assez compliquée entre le Parti de Gauche de Jean-Luc Mélanchon et le Parti Communiste Français (pour l’essentiel, avec quelques autres mouvements de gauche, pour être exhaustif), ça pourrait être l’intéressant centre de gravité de la gauche non révolutionnaire. Reste les incohérences récurrentes de comportement du PCF, dans le contexte des élections françaises au scrutin majoritaire à 2 tours. En effet celui-ci ne cesse – et c’est normal (il y a de quoi) – de déblatérer sur la calamiteuse politique du PS. Ça, c’est surtout avant les périodes électorales. Le discours devient plus soft à l’approche d’une élection, et dans l’entre-deux tours de celle-ci, le PCF ne peut décidément pas résister à se désister (ou faire liste commune) avec le Parti Socialiste (cf. les dernières élections municipales). Alors, provisoirement au moins, tant pis alors pour le Front de Gauche ! C’est que les réalités économiques sont têtues et qu’il faut bien tenter de conserver quelques élus pour alimenter la caisse du Parti ! Devant ces volte-faces tactiques, comment s’étonner que les travailleurs n’y comprennent plus rien et soient désorientés ? PCF, ressaisis-toi ! Pour toi aussi, quel qu’en soit le prix à payer, il est indispensable que tu retrouve ton indépendance, et tant pis si il faut se serrer la ceinture encore plus au niveau de l’appareil politique. Alors le Front de Gauche aura une cohérence, une crédibilité et sera susceptible de rassembler la classe ouvrière et tous les laissés pour compte.

Alors succomber aux discours démagogiques du Front National ?

Qu’on ne trouve pas ce qui nous va dans « l’offre » politique actuelle (hors FN, je veux dire), pour telle ou telle raison, ça peut quand même se comprendre. Remarquez qu’il y a aussi le vote blanc qui (contrairement à l’abstention) a une signification politique et qui veut dire quelque chose comme « En tant que citoyen/enne, rien de ce que vous me proposez ne me va. Avec ça, faites pour le mieux ! ». Alors, de là à voter FN … Non mais faut quand même pas déconner ! Il ne faut pas avoir la mémoire trop courte et se souvenir d’où il vient, le FN, que Marine s’échine à essayer de dédiaboliser. Fondé en 1972, le Front National n’est rien d’autre qu’un avatar d’Ordre Nouveau, rassemblant les poujadistes aux nostalgiques du pétainisme (eux-mêmes issus des ligues de l’entre-deux guerres) et aux franges néo-nazies du moment.

Tout cela fleure bon le racisme, l’antisémitisme, la désignation de boucs-émissaires divers et variés, … le fascisme enfin. Les boucs-émissaires, ce furent les juifs, de sinistre mémoire, non pas seulement du fait des nazis, mais tout autant par le régime de Vichy, sa sinistre propagande, ses collabos, sa police (rafle du Vel d’Hiv, …), sa milice. Ce sont maintenant (outre l’antisémitisme toujours bien présent), les immigrés de toutes sortes (surtout les arabes et les noirs), les roms, les homosexuels, etc. On ne connait que trop bien cette rhétorique. On l’a trop entendu aboyer par le psychopathe à la petite moustache. On n’en connait que trop bien l’abominable résultat. Ce discours-là, c’est la boite de Pandore qui conduit à la barbarie.

Il faut se souvenir des « sorties » récurrentes de Jean-Marie Le Pen lorsqu’il était Président du mouvement (« Durafour-crématoire« , j’en passe et des meilleurs …). Et rien n’a changé de nos jours, quoi qu’essaie de nous en persuader Marine. Y a qu’à voir la Anne-Sophie Leclère, candidate du FN au dernières élections municipales à Rethel (Ardennes), qui avait comparé Christiane Taubira (Garde des Sceaux) à un singe (via diffusion sur Facebook d’une photo de la ministre de la Justice accolée à celle d’un singe) et n’hésitant pas à déclarer « A la limite, je préfère la voir dans un arbre après les branches (sic) que de la voir au gouvernement« . Bien sûr, suite à cette glorieuse « sortie », elle a été exclue du mouvement ! Car il n’est plus de bon ton au FN de confondre ces plaisanteries de si bon gout que l’on échange joyeusement entre militants avec le politiquement correct qu’il convient d’afficher sur la place publique. Fini les blaguounettes de corps de garde de Papa Jean-Marie !

Une des toutes premières initiatives du tout nouveau maire de Hénin-Beaumont, Steeve Briois, étoile montante du FN, ne vient-elle pas d’être l’expulsion de la Ligue des Droits de l’Homme des locaux qu’elle occupait ? Au niveau du symbole, ça fait déjà fort, n’est-ce-pas ?

Voilà ce qui constitue encore et toujours les fondamentaux du FN. A côté des remugles du cloaque où cette idéologie prend sa source, une traversée des égouts de Paris ressemblerait décidément à une nuit d’amour avec Monica Bellucci sur un tapis de pétales de roses et de jasmin !

Ce dont on a besoin pour faire face aux défis majeurs qui se présentent à moyen terme au Genre Humain, ce n’est surtout pas de frileux replis nationalistes, à prétexte pseudo-identitaire, générateurs de rejet de l’autre, d’exclusion et de haine, comme on en voit se développer dans trop d’endroits du monde (dont également bien des pays de l’ex bloc de l’Est). Notre seule évidente patrie, c’est cette petite planète bleue sur laquelle nous sommes tous plantés, qu’on soit français, russes, chinois, maliens ou brésiliens. Notre absolue nécessité, c’est d’inventer collectivement, mondialement, un « vivre ensemble » qui conduise globalement à une stabilisation paisible et maitrisée de la démographie et de la croissance mondiale, tout en permettant aux pays sous-développés le minimum de progrès auquel ils ont légitimement droit. Cela suppose une vraie gouvernance mondiale basée, non pas sur le profit et la concurrence entre les peuples, mais bien au contraire sur les complémentarités et les solidarités. Cela suppose aussi un respect des peuples entres eux, de leurs cultures réciproques, de leurs croyances, le cas échéant. De toute façon, si on n’arrive pas à ça, si on reste bloqués sur des logiques de profit individuel, de concurrence, de compétition, de rejet des autres, alors ce sera les inévitables guerres au couteau pour la maitrise des ressources en raréfaction, qui ne feront qu’accélérer le processus, et finalement on va tous crever, nous ou nos gosses, dans d’atroces souffrances. Alors on n’a pas le choix ! Qu’on se le dise dans le petit peuple des brutes imbibés de bière, aux yeux exorbités de connerie, qui éructent des insanités à l’intention des joueurs de foot un peu bronzés du club d’en face, en attendant de rentrer tabasser leur femme (qui n’a pas eu le temps de leur racheter de la bière parce qu’elle torchait les gosses) et de la violer !

Peuple de France, réveille-toi ! Pense à tes glorieux ancêtres qui ont donné leur jeunesse, souvent leur vie, pour lutter contre l’injustice d’état, devenue par trop insupportable, ou pour reconquérir la liberté et réhabiliter l’humanité en luttant contre la « peste brune » ! Je convoque à ta mémoire les héros de la Révolution Française, inventeurs de la République, ceux de la Commune de Paris, les martyrs du Mont Valérien, les héros de la résistance, les Jean Moulins, les colonel Fabien, les martyrs du Groupe Manoukian, les Guy Môquet, les héros/martyrs des maquis des Glières et du Vercors, mais aussi les héros de l’ombre, les Victor (cf. la fin de l’article de ce blog « Les castors de la Vallée Française »). Pardon à tous ceux que je ne cite pas ici. Je convoque tous les juifs, les tsiganes, les communistes, etc. assassinés par les nazis avec ou sans la complicité du régime de Vichy. Je convoque l’immense Jean Jaurès !


Jacques Brel – Jaurès
 
 

Qu’ils se retournent dans leur tombe et fassent un tel chambard, à vous rendre insomniaques jusqu’à ce que vous retrouviez le sens commun !

Ainsi dit le poète :

Rien n’est jamais acquis à l’homme Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son cœur Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d’une croix.
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie.
Sa vie est un étrange et douloureux divorce
Il n’y a pas d’amour heureux

Louis Aragon (la Diane Française, extrait)

 
—oOo—
 

Jean Ferrat – Ma France
 
 
—oOo—

Revue de presse — Revue de presse — Revue de resse — Revue de presse — Revue de presse —

Le HuffingtonPost, 26/05/2014 à 08h25 :

EUROPÉENNES 2014 – Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche, a été réélu dimanche lors des élections européennes, avec un résultat stable : 8,57 % par rapport aux 8,16 % de 2009. (Note du webmestre : les résultats définitifs de Front de Gauche sont en fait de 6,34 %).

Mais face à la victoire du FN lors de ce scrutin, c’est surtout sa réaction que l’on retient lundi matin. Dans une vidéo de 7 minutes publiée par le Front de Gauche, on peut voir un Jean-Luc Mélenchon visiblement très marqué et ému par cette nouvelle forte poussée frontiste.

Voici quelques-unes de ses paroles lors de cette conférence de presse :

« D’aucuns ont réussi à faire croire que c’étaient les immigrés, que c’étaient les mœurs, que c’était la nature du mariage qui posait problème dans ce pays. Si bien que en France, comme dans de nombreux autres pays d’Europe, c’est une vague brune qui se lève. »

« On me permettra au moins un instant qu’on ne fasse pas semblant de se dire que tout continue comme avant car en vérité rien ne continuera comme avant. »

Il termine sur ces mots, avant de quitter brusquement les lieux :

« Va, la France. Va, ma belle patrie. Allez les travailleurs, ressaisissez-vous, ne laissez pas que tout ça soit fait en votre nom. Ne permettez pas … Ne permettez pas que la France soit autre chose que ce qu’elle est dans le cœur du monde entier … »

—oOo—

8 Commentaires

  1. Maryse 29 mai 2014 à 14 h 14 min

    Bravo, et surtout que beaucoup te lisent !

    • Gars Yves 29 mai 2014 à 18 h 34 min

      Merci Maryse. Que ceux qui aiment n’hésitent pas à partager !

  2. Khiat Huguette 30 mai 2014 à 5 h 50 min

    Moi, ces élections m’ont donné envie de vomir. J’ai honte pour les français et la France.
    Je pense à bien des célébrités, dont Jean Ferrat, qui doivent se retourner dans leur cercueil. Mon mari aussi.
    Mais comment peut on voter pour une telle personne ? Je vais tenir une valise et mon passeport prêts à l’emploi. Et l’envie de partir n’est que de plus en plus présente, car jamais je ne resterais dans un pays gouverné par une famille pareille ! Je ne veux même pas citer leur nom.
    Ce n’est plus un commentaire, c’est un cri de rage … Merci a toi, Yves.

    • Gars Yves 10 juin 2014 à 14 h 27 min

      … et comme je comprends ce cri de rage, Huguette !

  3. ROSSO Marcel 31 mai 2014 à 6 h 46 min

    Chers amis,
    Un grand merci pour cette analyse et ces commentaires.
    Nous espérons tous que de nombreuses personnes vous apportent leur soutien.
    Il faudrait également que beaucoup de gens se souviennent (pour cela, chez nous, les inviter à aller visiter le Camp des Milles).

    • Gars Yves 10 juin 2014 à 14 h 36 min

      Merci, chers amis, merci pour votre appréciation. Mais comme vous pouvez le constater, les soutiens sont pour le moment limités …
      Merci aussi pour l’incitation à la visite du Camp des Milles (à Aix-en-Provence), pour lequel je me suis permis de mettre un lien sur votre commentaire.

  4. Isabelle et Daniel Laval 22 juin 2014 à 18 h 35 min

    Merci mon ami pour ce magnifique texte qui nous place toutes et tous en face de nos responsabilités de citoyens, car le temps est venu d’expliquer sans détours aux électeurs du FN que leur vote compromet très sérieusement notre futur à tous. Il n’est plus possible de tenter de justifier en ce début de 21ème siècle un vote aussi irresponsable … Merci d’avoir conclu par cette magnifique chanson de Jean Ferrat qui nous aide encore à espérer des lendemains heureux … OUI mon ami, j’aime toujours cette FRANCE, celle de Jean et la notre, mais soyons vigilants …

  5. Jean-Pierre Favre 2 juillet 2014 à 11 h 38 min

    Merci Yves pour cette analyse très réaliste et bien ficelée.

Les commentaires sont fermés.