Project Description

À JANINE.

FLORE SAUVAGE

Cette collection « Flore » était en préparation, encore incomplète de l’ensemble des photos dont je dispose et que je souhaite y publier.

J’ai choisi de la publier en l’état, précisément en ce jour du 10 février 2019, afin de rendre hommage à une grande dame et amie très chère qui vient juste de nous quitter. Voilà, cette collection lui est dédiée.

Et je lui offre aussi cette chanson qui évoquera merveilleusement tant ses origines ardéchoises que son engagement politique de toujours.

18 février 2019 : Je viens maintenant de compléter cette page du meilleur de ma photothèque. Me restent peut-être encore, parmi mes photos non référencées (donc un peu perdues dans mes disques durs), quelques exemplaires qui mériteraient de rejoindre cette collection. À suivre, donc …

Le monde végétal offre d’infinies surprises et émerveillements à qui veut bien prendre le temps de l’observer. Et il n’est point besoin de visiter des contrées lointaines pour découvrir des merveilles telles que la petite soldanelle qui, dès le recul du névé au printemps, précipite ses modestes feuilles et sa belle petite hampe florale aux adorables clochettes comme garnies de micro-cristaux d’améthyste. Ou encore, dès les premiers signes du réveil de la nature, en février, le perce-neige, la nivéole, ou l’érythrone Dent de chien, dont le nom ne rend pas véritablement comte de la grâce de la fleur … Sans parler de toutes les espèces d’orchidées sauvages, de l’ophrys de l’Aveyron au si spectaculaire sabot de Vénus ! Allez, quelques photos valent mieux qu’un long discours.

Je remercie mes amis Elisa, Nico et Thierry, photographes, botanistes et orchidophiles amateurs de grande qualité, qui m’ont largement initié à connaitre (au moins un peu !) cet univers fascinant.

Pour voir une photo en grand format, cliquez sur celle-ci pour activer la visionneuse. En savoir plus.

La vie est un mystère qu’il faut vivre, et non un problème à résoudre.

Gandhi

Ce n’est pas la mort qui est la plus grande tragédie dans la vie, mais c’est ce qui meurt en nous pendant que nous vivons.

Norman Cousins

La science décrit la nature, la poésie la peint et l’embellit.

Georges-Louis Leclerc de Buffon

La tristesse n’est rien d’autre qu’un mur qui s’élève entre deux jardins.

Khalil Gibran